La Bible du Compost(age): Tout ce qu’il faut savoir

Les secrets du compostages dévoilés

Si vous aussi vous rêvez de permaculture et d’autosuffisance, faire votre compost doit être devenu l’étape suivante sur votre checklist. Vous pensez que c’est difficile, et qu’il vous faut un jardin, mais c’est faux, avec un peu de savoir-faire, vous pouvez facilement apprendre à composter et transformer les restes de nourriture en «or noir».

Nous avons compilé ce guide pour vous dire tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le compost, mais que vous aviez trop peur de demander;)

Ce guide comprend des éléments tels que:

  • Qu’est-ce que le compost?
  • Avantages du compostage
  • Les verts / les bruns
  • Ce que vous pouvez et ne pouvez pas mettre dans votre bac à compost
  • Comment composter, à l’intérieur et à l’extérieur

Et si vous avez des questions après la lecture, n’ayez pas peur de les poser! Nous sommes heureux de vous aider.

Qu’est-ce que le compost ?

Le compost apporte à la Terre la base pour bâtir un sol vivant.

Il se compose de déchets organiques. Plus l’équilibre entre les déchets organiques carbonés et les matières azotées est bien proportionné, meilleur sera votre compost. 

On compte comme déchets organiques carbonés la sciure de bois, la paille, les feuilles mortes, les litières,  alors que les matières azotées sont composées d’épluchures de fruits, les restes de légumes et si l’on a un jardin de tonte de gazon de fumier. Plus vous mélangez ces 2 types d’éléments, meilleur sera votre engrais final.

Le compost est devenu plus populaire récemment, mais il est loin d’être une invention moderne. Remontons le temps ensemble et vous verrez ce que je veux dire .

L’histoire du compostage

Imaginez que vous êtes un agriculteur en 2300 avant notre ère, vivant en Mésopotamie entre le Tigre et l’Euphrate. Les journées sont chaudes et les rivières débordent et vous donnent un sol fertile. Vous cultivez des cultures comme l’orge, le raisin et les pommes.

Un jour, votre voisin vous dit qu’il utilise des restes de nourriture pour nourrir ses champs. Vous décidez d’essayer, et, comme par miracle vos raisins poussent comme des fous! Étonné, vous enregistrez cette innovation sur votre fidèle tablette d’argile.

En 2300 avant notre ère, c’est la chose la plus proche d’instagram.😉

Et le compostage est encore plus vieux que cela, avec des preuves archéologiques montrant que les anciens Écossais l’utilisaient dès 10000 avant notre ère. Alors, pourquoi le compostage est-il une tradition si durable?

Avantages du compostage

Quand on regarde la situation dans son ensemble, il est facile de voir pourquoi tant de gens aiment le compost.

Le compostage est idéal pour:

  1. Votre portemonnaie

Le sol et les engrais coûtent cher. L’utilisation du compost peut donc vous faire économiser de l’argent à l’approche de la saison du jardinage. (oui les jardinières sur votre balcon ça compte 😉 )

  1. Votre jardin

Le compost regorge des nutriments dont les plantes ont le plus besoin. Il améliore la qualité du sol, la rétention d’eau et l’aération. (Si vous avez un sol rocheux ou argileux, cela peut être une bouée de sauvetage)

  1. La planète

Le compostage réduit les déchets et empêche les aliments finissent dans les sites d’enfouissement. On parle de circuit court de valorisation, pour maximiser les économies d’énergie et de transport.

Loi sur le tri à la source des biodéchets va grandement accéléré la fabrication de compost à domicile : Maison > Déchets (ADEME)

Autre avantage souvent négligé, le compostage est gratifiant et très amusant! Il n’y a rien de tel que de passer vos mains dans de la terre brun foncé et odorante que vous avez contribué à créer. 

Maintenant que nous avons passé en revue les résultats, commençons avec la méthode.

En savoir plus sur  les bruns et les verts pour le compost

Nous allons vous apprendre à composter à la fois à l’intérieur et à l’extérieur – et de toute façon, vous aurez besoin d’une bonne dose de bruns et de verts.

 Tout d’abord, les « matières brunes» et «les matières vertes» ne sont pas déterminées par la couleur. Elles sont en fait basées sur les éléments contenus dans une chose spécifique.

Quelles sont les matières brunes dans le compostage?

Les matières brunes sont des matières organiques qui contiennent beaucoup de carbone. Elles sont comme la base de votre tas de compost et aident à la circulation de l’oxygène. 

Elles encouragent les bactéries aérobies à faire leur travail – et cela empêche votre tas de se transformer en un désordre de boue humide et … “dégueulasse”. 

Certains exemples courants de matières brunes comprennent les bâtons, les feuilles sèches, le papier journal, les poils et la fourrure d’animaux, les copeaux de bois ou les cendres. (🛑seulement des cendres naturelles, pas celles du charbon de bois.)

Quelles sont les matières vertes dites humides dans le compostage?

Les matières vertes sont des matériaux riches en azote. L’azote est un élément clé de toutes les plantes. Cela les aide à transformer la lumière du soleil en nourriture. Les matières vertes ajoutent de l’humidité et des nutriments à votre compost. Et si vous utilisez des vers, c’est ce qu’ils mangent!

Les matières vertes sont des choses comme les restes de nourriture, les tontes d’herbe, les fleurs, les mauvaises herbes et le marc de café.

Quel est le bon rapport entre les matières vertes dites humides et les matières brunes dites sèches ?

L’équilibrage du rapport carbone / azote garde votre compost optimal. Le meilleur ratio dépend de la méthode de compost que vous utilisez.

En général, un bon rapport à viser est de 4 pour 1, soit 4 parties de matières sèches pour 1 partie de matières humides.

Ne vous en faites pas trop. Au fil du temps, vous aurez l’impression de garder les choses en équilibre. Si votre pile commence à sentir ou semble détrempée, ajoutez plus de bruns. S’il est trop sec, ajoutez plus de légumes verts.

Composter ou ne pas composter ? Ce que vous pouvez mettre dans votre tas de compost

Lorsque l’on pense au compostage, on suppose parfois qu’il faut tout simplement y jeter n’importe quoi. Mais certains matériaux peuvent causer de gros problèmes si vous ne faites pas attention. 

 Il est préférable de ne pas composter tout ce qui pourrait nuire à votre jardin. Pour faire simple, il faut éviter en priorité les laitages ainsi que les viandes qui peuvent amener très rapidement de mauvaises odeurs. 

Retrouvez en détail les aliments à ne surtout pas mettre pour démarrer votre engrais fait maison du bon pied. 

Maintenant que vous savez ce que vous pouvez ajouter à votre tas, voyons comment commencer le compostage!

Comment composter?  3 Méthodes  pour l’intérieur et/ou l’extérieur 

Méthode n ° 1: le bac actif chaud dans le jardin

Cette méthode de compostage nécessite de l’attention plusieurs fois par semaine, mais elle est beaucoup plus rapide que la méthode des tas froids.

Exemple de bac actif chaud pour une dégradation rapide des déchets organiques.
  1. Commencez par une couche de bruns d’environ 10 à 12 cm de profondeur
  2. Ajouter une fine couche de terre (facultatif)
  3. Ajouter une couche de verts
  4. Donnez à votre bac un peu de temps pour s’établir avant d’ajouter beaucoup de chutes
  5. Continuez à superposer les verts et les bruns au besoin
  6. Arrosez de temps en temps pour maintenir l’humidité
  7. Remuez votre compost au moins deux fois par semaine

En seulement  4 à 6 semaines, votre compost sera prêt à l’usage!

Méthode n ° 2: le lombricompostage

Eiseinia Fetida et Eisenia Andrei sont les vers les plus courants pour le lombricompostage en Europe et dans les régions tempérées.

La préparation d’un bac pour le lombricompostage prend un peu de temps. Mais les vers accélèrent le processus de décomposition et ajoutent des nutriments supplémentaires au sol. 

Pour les plus bricolos, vous pouvez trouver des instructions détaillées pour un bac à lombricompost DIY. 

Une fois que vous avez votre bac et vos vers, donnez-leur régulièrement des restes de nourriture et profitez d’un compost de haute qualité que vos plantes adoreront.

Méthode  citadine n ° 3: le culbuto le composteur français (2 brevets)

Le Culbuto permet de composter jusqu’à 10kg de déchets alimentaires par semaine, ce qui correspond à la production d’une famille de 4 à 8 personnes !

  • rotatif pour en finir avec le brassage à la fourche de jardin,
  • étanche et isotherme pour éviter les mauvaises odeurs, les rongeurs et accélérer le processus de compostage,
  • peu encombrant pour composter au plus près de la cuisine,
  • sa conception française et unique, l’effet Culbuto, lui permet de revenir seul à sa position de départ,
  • son réservoir à jus, placé sous le Culbuto, permet de l’installer sans soucis de salissures sur la terrasse, le balcon ou dans le garage.

Comment savoir quand votre compost est prêt

Une fois que le moment est venu, vous pouvez commencer à vérifier votre compost. Vérifiez-le en grattant doucement la couche supérieure pour voir ce qui se trouve en dessous.

Vous saurez qu’il est prêt lorsque le compost est brun foncé, mou et uniformément décomposé.

Le compost fini sent riche et terreux, comme la terre printanière humide.

Problèmes à surveiller

Si votre compost commence à sentir vraiment mauvais ou rance, jetez tout le tas et recommencez. Vous ne voulez pas risquer de nuire à vos plantes n’est-ce pas ?

Vous pouvez également trouver des  mouches qui traînent à l’intérieur – leurs œufs sont souvent cachés dans les pelures de fruits. Vous pouvez vous en débarrasser en laissant des plats peu profonds de vinaigre de cidre de pomme dans votre cuisine.

Évitez de laisser votre compost devenir trop chaud (surtout si vous utilisez des vers, car cela pourrait les tuer). Par temps très chaud ou ensoleillé, éloignez votre bac de la lumière directe du soleil.

Garder les choses à la bonne température.  Équilibrer les verts, les bruns et l’humidité est la clé du succès du compostage. 

Avec quelques essais et erreurs, vous serez un.e pro en un rien de temps!

Rejoignez la communauté du compostage

Nous espérons que ce guide vous a donné tous les outils dont vous avez besoin pour commencer le compostage à la maison. Apprendre à composter à l’intérieur ou à l’extérieur demande un peu de pratique, mais les résultats en valent la peine! De l’ancienne Mésopotamie à Manhattan moderne, les jardins du monde entier sont plus riches grâce  à cela.

Si vous avez des amis éco-conscients, pourquoi ne pas leur partager cet article et les inviter à essayer le compostage avec vous? Vous pouvez apprendre ensemble – et profiter ensemble de plantes plus heureuses.

Où vous en êtes dans votre parcours de compostage ? Faites-le nous savoir dans les commentaires!

P.S. Une fois que vous êtes prêt à commencer, n’oubliez pas de consulter notre collection de bacs à compost domestiques pratiques.