Fabriquez des jouets et donnez une 2ème vie à vos cartons !

Fabriquer des jouets en carton

Vous avez sans doute des cartons qui traînent chez vous ? A part les garder pour ranger ou en vue d’un éventuel déménagement, quels autres usages pourriez-vous leur trouver ? Je vais vous raconter comment j’en suis venu à fabriquer des jouets en carton ! 

En vrai papa gâteau, j’ai souvent offert de jolis jouets à mon fils. 

L’envie de faire plaisir, de lui proposer des objets robustes et de qualité, forcément. 

Et puis plus le temps passait, plus je me suis rendu compte qu’il prenait beaucoup de plaisir dans la création (l’entrée en maternelle a aidé), et surtout en duo. 

Alors on en est venu à fabriquer nos propres jouets lors d’activités. 

Et, en succès classique, les voitures ont sa préférence : ça roule, ça va vite, c’est rigolo. 

Adepte de la récupération, je ne jette les cartons que s’ils ne sont plus en état de servir du tout. 

Alors à ce moment là, il a plus de 2 ans, et on a fait une voiture en carton. 

VERSION 1 : 

En prenant 2 bouchons de bouteille plastique collés l’un contre l’autre, on obtient une roue (à l’époque, je consommais encore de l’eau en bouteille. Je suis depuis passé exclusivement à de l’eau du robinet, dans ma gourde en inox

Et pour faire tenir les roues, j’ai utilisé 2 vieux crayons à papier. 

L’idée du carton, c’est venu de son envie de gribouiller sur la voiture. Ou de lui coller des gommettes. Il a pu s’en donner à coeur joie ! 

Bon, c’était pas super propre, c’était pas super joli, mais on l’a fait ensemble et il était heureux ! 

Et puis un an plus tard, il m’a dit : « Papa et si on faisait une super grosse voiture en carton ? »

Alors on a fait une super grosse voiture en carton. 

VERSION 2 : 

Là, j’ai fait les roues entièrement en carton. J’ai fait l’erreur de ne pas les remplir (c’était des cylindres vides) et donc les roues ont eu tendance à s’abîmer plus vite. 

Une bonne pratique est de remplir les espaces creux avec des morceaux de cartons trop petits pour être réutilisés : au final c’est pas plus lourd, mais ça rend le jouet bien plus robuste. 

Cette fois, pour faire tenir les roues, adieu les vieux crayons : j’ai utilisé 2 pailles en bambou en fin de vie (elles étaient fendues après trop de machouillages dans le bol de cacao, mais à ma grande surprise celles qui ont échappé à ses dents de petit piranha durent super longtemps ! En tout cas, on leur a trouvé une 2ème vie. 

Cette 2 ème voiture a tenu longtemps, jusqu’à ce qu’il décide de jouer au mécano et qu’il la démonte entièrement… bon je l’ai réparée 2 fois, la 3ème il l’a transformé en cachette pour ses jouets. 

Et puis un jour il me dit « Mais Papa ça fait longtemps qu’on n’a pas fait une voiture en carton ? » 

Il a 4 ans et demi. On a de l’expérience des 2 premiers modèles. J’ai envie de lui faire un truc sympa. 

VERSION 3 : 

Adieu les roues en bouchons ou en carton : j’utilise 4 grosses boites de thé cylindriques (c’est leur 3ème vie, car elles avaient déjà servi à faire un chamboule-tout pendant le confinement !)

L’idée, c’est qu’elles sont assez grosses pour pouvoir garer des voitures dedans, même des monster trucks ! (oui alors on a vu un spectacle de monster trucks l’été dernier et depuis c’est devenu un texan : plus la voiture a de grosses roues, mieux c’est !) 

Et puis pour rajouter du fun dans le jeu, on a fait un coffre qui s’ouvre, pour ranger d’autres voitures, et lorsque le coffre se déplie il se transforme en rampe : c’est très rigolo pour les voitures qui en sortent et « sautent » de la voiture. 

Pour faire tenir les roues, j’ai fait plus professionnel : des grosses visses avec des boulons, et des petits anneaux plats entre la tête de vis et le fond des pots de thé pour minimiser les frictions, et faire que ça roule du mieux possible (c’est pas une formule 1 hein mais si ça roule pas, c’est pas marrant). 

Et voilà le travail ! 

Bon, au rythme d’une voiture en carton par an, je ne sais pas où on en sera quand il aura 10 ans mais si ça le branche toujours, ya moyen qu’on ait atteint un niveau caisse à savon ! 

Plein d’idées avec du carton

Le carton est un matériel malléable et robuste à la fois. 

Facile à travailler, on peut le faire tenir avec de grandes variétés de colle différentes, du rouleau adhésif, ou même du papier mâché. 

Il est assez fin pour pouvoir être découpé par des petites mains et assez épais pour ne pas rompre dès le premier assaut d’un enfant. 

On trouve du carton partout

Le carton est un matériau que l’on peut récupérer en abondance de nos jours. 

Si vous ne recevez pas de livraisons vous-mêmes, n’allez pas en acheter ! Les magasins s’en débarrassent volontiers à qui le leur demande, ou vous pouvez même en trouver plus près dans votre local poubelle si vous êtes en immeuble. 

Attention à ce qu’il soit : propre, en bon état (il ne faut pas qu’il ait pris l’humidité), et si vous avez un doute quant à ce qu’il aurait pu contenir (produits chimiques ou autres), gardez le pour d’autres usages mais ne fabriquez pas de jouets pour enfants avec ! 

Plus on s’exerce, meilleur on devient. 

Je suis un petit joueur. Certains ont élevé la récup de carton au rang d’art. 

Pour exemple cette chaine youtube que j’aime particulièrement : 

Quel « papa en carton » ! 

Est-ce que je continue d’offrir des jouets « tout faits » à mon fils ? Oui, évidemment : je n’ai pas la prétention de fabriquer tous ses jouets. Mais ceux que l’on a fait ensemble resteront à jamais uniques, et auront créé de moments qui ont beaucoup de valeur pour nous deux. 

En espérant vous avoir inspiré ou vous avoir donné envie d’essayer, a minima vous vous amuserez, et ça sera l’occasion de donner une 2ème vie à vos cartons. 

Vous pouvez voir ici d’autres idées d’activités parent-enfant que j’ai pu essayer, et si vous avez des questions ou remarques n’hésitez pas à les poser en commentaire ci-dessous. 

Laisser un commentaire