Comment initier un changement à la fête des mères ?

Fête des mères : Idées de cadeau écolos et zéro déchet

On dit souvent que l’initiation à l’écologie commence par les enfants. En leur apprenant les bons gestes, ils les transmettront aux parents à la maison, qui n’ont pas forcément eu la même éducation… Mais, est-ce que cela marche aussi quand l’enfant à 30 ans ? C’est ce que j’ai voulu essayer à l’occasion de la fête des mères l’année dernière. 

Même si les choses tendent à évoluer, pour une certaine partie des boomers, l’écologie restait encore, jusqu’à il y a peu, quelque chose de contraignant, un pas que certains se refusaient encore à faire. S’ils entendent bien la nécessité de trier les déchets et tentent de s’y tenir, certaines notions leur échappent complètement. C’est le cas de la montée du végétarisme, du retour au vrac ou encore de la tendance zéro déchet…

Dans les faits, ma maman a toujours eu conscience qu’il fallait faire attention à certaines choses pour notre planète. Donc, oui, à la maison, on a toujours fait attention à l’énergie (« Ce n’est pas Versailles, ici »), à l’eau et on avait régulièrement des dîners avec les restes du frigo pour ne pas jeter. Mais comme toutes les bonnes choses, pour ma mère, il y avait des limites. Sa bête noire : les couches, serviettes ou encore les cotons réutilisables. Pour elle, nous, les jeunes, nous imposions un retour en arrière forcé, dans un temps où il fallait passer du temps à nettoyer tous ces accessoires du quotidien… Et ça, c’en était trop pour elle ! 

L’année dernière, j’ai entamé une lente et progressive révolution dans leurs esprits. Sans les braquer, j’ai commencé à cuisiner des gratins gourmands et végé lorsqu’ils venaient dîner, je leur ai fait goûter des chips d’épluchures et j’ai fait des ateliers conception de produits d’entretien maison avec ma mère. Jusqu’ici tout va bien, mais les débats houleux autour des objets à usage unique restait.

Alors, pour la fête des mères, j’ai misé sur l’originalité : un kit découverte au zéro déchet Éco & Moi. Dedans, on y trouve un rasoir de sûreté, 2 brosses à dents et des cotons-tiges en bambou, 2 luffas et des serviettes menstruelles. J’ai ajouté dans le paquet une jolie gourde, un savon au chanvre et un beau filet à provision pour rendre le tout aussi sexy que pratique. 

A la maison: Une fête des mères écolo et zéro déchet

Le jour J, déjeuner familial dans la maison de mon enfance. Après le classique poulet rôti-frites, vient le moment du dessert et des cadeaux. Mon frère, comme chaque année, a apporté un bouquet de fleurs et un collier de pâte, en guise de clin d’œil, et ma sœur a trouvé les baskets dont elle rêvait depuis des mois. Avec mon filet garni, je n’en mène pas large, mais le contenant fait son effet.

À chaque objet sorti du chapeau, ma mère semble agréablement surprise : « Qu’elles sont branchées ces brosses à dent », « le tissu des cotons est magnifique », « la gourde, c’est le nouvel accessoire à la mode, je l’ai vu sur Pinterest… ». De prime abord, elle semble convaincue. Il ne reste donc plus qu’à attendre de voir si elle les utilise. 

Quelques jours plus tard, ma mère m’envoie un texto « trop doux les cotons réutilisables, j’ai l’impression de retrouver une peau de jeune fille, merci ! ». Ensuite, ce sont les luffas dont elles me vantent les bienfaits et elle me demande même le nom du site pour commander des brosses à dent pour la chambre d’ami !

Finalement, ce n’était pas si compliqué et en plus d’avoir fait une heureuse, j’ai planté une graine du changement. Depuis cette fête des mères l’année dernière, mes parents ont pris conscience de quelques-uns de leur excès et tentent de raisonner davantage leur consommation. Chaque petit pas est une victoire !

Et pour la fête des mères cette année, vous savez maintenant quoi faire ! 

Les Idées de cadeaux Eco & Moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *