Les Guérilleros de la Greffe: Un combat secret pour

Guerilla greffeur -

Et si les arbres des grandes villes produisaient des fruits de saison ?   Est’il possible de transformer les rues des villes en forêts alimentaires et démanteler la civilisation capitaliste, une branche à la fois ? 

C’est la volonté des  “GG”, Guérilla Greffeurs (  Guerrilla Grafters en anglais). Ce groupe fondé aux États-Unis en 2012 dans la ville de San Francisco a pour objectif d’augmenter la production de fruit en milieu urbain. 

C’est Tara Hui, la fondatrice du mouvement,  qui décide à cette époque de greffer des boutures d’arbres fruitiers sur des arbres urbains stériles. À l’instar de Ron Finley et les jardiniers gangsters, le Guérilla Greffeur se heurte à l’hostilité des autorités

Et oui, il est interdit de planter en pleine ville des arbres fruitiers. Cela peut être porteur de nuisances telles que les rongeurs et autres animaux.  Dans son quartier, où la ‘junk food” coûte moins cher qu’une barquette de fruits et que les options pour la “healthy food” sont rares elle décide de contourner les règles et de tenter l’expérience elle-même. 

Rejointe par d’autres militants agricoles, elle transforme les arbres existants en arbres fruitiers et recueille des données sur le projet pour prouver qu’il fonctionne. Le groupe ne greffe des variétés comestibles sur des plantes ornementales que dans les zones où des volontaires se sont engagés à surveiller et à entretenir les arbres pour éviter des problèmes tels que les rongeurs et autres parasites.

Né à San Francisco, le mouvement des guérilla greffeurs se répand… 

Depuis 2012, le mouvement a grandi. On retrouve des Greffeurs un peu partout dans le monde. On peut retrouver des expériences de greffe en Slovénie ou au Canada sur le compte Facebook du groupe.

Pour faciliter le mouvement, un manuel a été créé afin d’aider les apprentis greffeurs à se lancer. 

Un manuel en français 

Si vous souhaitez vous lancer dans la greffe d’arbre fruitier, sachez que le manuel des Guerilla Grafters a été complètement traduit dans la langue de Molière. 

Il est disponible sur le site de Gojardin.fr

Pensez-vous que cette greffe venant des États-Unis va aussi prendre en France ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *