Lait végétal* vs lait de vache: c’est le grand match qui se joue encore de nos jours. Sont-ils meilleurs pour la santé ? Qu’en est il en terme d’environnement ? 

À la maison, on n’achète plus de lait de vache. Nous ne sommes ni végans ni intolérants (quoique ?), mais on s’en passe. 

Ayant été un gros consommateur de lait de vache ( plus ½ litre par jour sans compter le fromage et les yaourts), je pensais que la transition allait être dure. J’adorais cela. Tous les matins, c’était chocolat chaud et tartines ou cornflakes. Un vrai petit déjeuner d’adolescent 🙂 tout se passait bien (enfin, c’est ce que je croyais). Alors, pourquoi changer ? 

Lait végétal vs lait de vache

Les laits végétaux* sont des boissons riches en protéines végétales. Ils ne contiennent ni cholestérol ni lactose. Ils sont particulièrement conseillés aux personnes ayant une intolérance à ce dernier. 

Le lait végétal se digère mieux 

Le lait de vache contient du calcium, du lactose et des graisses insaturées. Il est particulièrement recommandé pour la santé et la croissance… des veaux. 

Pour l’être humain, c’est différent. On estime à 75 % le nombre de personnes intolérantes au lactose. Dans cette estimation, on ne parle pas forcément de grosse intolérance. Il peut s’agir également de gêne à la digestion. 

Après votre bol de lait, café au lait, milk shake au yaourt, vous êtes un peu ballonné.e ? Vous vous dites: “ C’est normal, c’est la digestion”. Et bien, sachez que vous avez à moitié raison. Oui, c’est la digestion, mais non,ce n’est pas “normal” de ressentir une gêne lors de la digestion. 

Différences entre protéines végétales et animales

Les protéines jouent un rôle essentiel dans le corps humain. Elles participent au renouvellement des muscles, des cheveux, ongles, poils, de la matrice osseuse, de la peau, etc.

Les protéines animales sont plus complètes que les végétales. Le problème est qu’elles s’accompagnent de plus de lipides pouvant encourager la formation du cholestérol. 

Les protéines d’origine végétale sont riches en fibre et glucides complexes. Une consommation importante en protéines végétales réduit les risques de maladies cardiovasculaires et de surpoids. 

Les boissons végétales sont-elles meilleures pour la santé ? 

Les protéines animales sont également acidifiantes. Consommées en trop grande quantité, elles peuvent nuire à l’organisme.

On parle également beaucoup de lien entre les produits laitiers et le cancer notamment les cancers du sein, colorectaux ou de la prostate. Si comme moi vous avez fait quelques recherches, vous vous êtes aperçus qu’il existe énormément d’études et que les avis divergent à ce sujet.  N’étant pas médecin, je ne m’aventurerai pas sur ce chemin. 

Qu’elles soient uniquement animales, uniquement végétales ou un peu des 2, l’important est de varier ses sources d’apport en protéines pour une bonne santé. 

Amandes pour lait végétal

Le lait végétal est-il meilleur sur le plan de l’écologie ? 

Quel est le lait le moins polluant du point de vue de sa production ?

Si on fait un rapide tour d’horizon: 

  • la production de lait de vache entraîne la création de beaucoup de gaz à effet de serre, notamment de méthane 
  • la production de soja conduit à la déforestation
  • la production d’amande nécessite énormément d’eau
  • la production de riz est source de CO² et de méthane 

Plus que la nature du lait, c’est le type de production qui engendre la pollution. L’élevage intensif de bovins, les monocultures de soja n’aident ni à la diversité ni à la préservation de la nature. 

Il est important de noter que la majeure partie de la production de soja ne sert pas à faire du lait mais à nourrir les vaches. 

Conclusion

Finalement, il est difficile de savoir exactement quel est le lait le moins polluant. Tant que la production est industrielle et qu’elle ne suit pas des principes agroécologiques, les impacts environnementaux seront importants.

Il est cependant certain qu’une consommation excessive de protéines animales nuit à la santé et à la planète sur le long terme. 

Mon choix en tant que non médecin, non nutritionniste et non vegan a été de tout simplement réduire considérablement ma consommation de viandes et d’arrêter le lait de vache le matin. J’ai senti une réelle différence, j’ai plus d’énergie le matin et finis les ballonnements de la digestion. 

Je vous laisse le choix de la réflexion. Laissez-nous un commentaire pour nous dire ce que vous en pensez. 

*seul le lait provenant de mammifère à le droit à cette dénomination. Ce que j’appelle “lait” végétal dans cet article, ce sont des boissons végétales. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *