Ron Finley – De créateur de mode à jardinier

Faire pousser vos propres légumes c’est comme imprimer votre propre monnaie – Ron Finley 

Cette phrase reprise de Finley lui-même définit assez bien son action à mon sens. 

Ron Finley ancien créateur de mode est devenu un jardinier-gangster. Il est né et a grandi dans le quartier de South Los Angeles.  

Il a fait le constat que dans le quartier où il vivait il y avait de plus en plus de fast-food et de vendeur d’alcool alors que dans un même temps des parcs étaient laissés à l’abandon. Un trajet de 45 min de voiture était nécessaire pour accéder à des légumes frais. 

Comment vous sentiriez vous si vous n’aviez pas accès à de la nourriture saine ? 

Paradoxalement, partout en ville il existait des parcelles de terre inexploitées.  

Ron Finley - Jardinage urbain
Ron Finley – Jardinage urbain

Ron Finley est une personne dont l’histoire et la vie peuvent inspirer des centaines d’autres. Aidé de son association « LA green ground » il décide donc contre l’avis de la municipalité de planter des légumes sur les parcelles de terre de la ville, et que le fruit des récoltes soit ramassé par les personnes les plus démunies. 

Il prouve que:

  • Passer de créateurs de mode à “jardinier gangster” c’est possible. 
  • Apprendre aux jeunes à aimer les légumes en leur apprenant à les cultiver c’est possible.
  • Aider les plus défavorisés en plantant des légumes sur les parcelles de terre, parc, rond-point des villes et des communes c’est possible.

Apprendre aux jeunes à aimer les légumes en leur apprenant à les cultiver c’est possible.

Aider les plus défavorisés en plantant des légumes sur les parcelles de terre, parc, rond-point des villes et des communes c’est possible. 

Son action a rencontré un énorme succès malgré les réticences de la municipalité et a permis à des centaines d’habitants de quartiers défavorisés d’avoir gratuitement de quoi manger. 

Si vous voulez en savoir plus et découvrir le discours qui l’a rendu célèbre, vous pouvez voir son allocution dans TEd. 

Laisser un commentaire